Tout ce qu’il faut savoir sur le ramonage à Paris

Ramonage à Paris: les choses à absolument savoir

Si vous venez d’emménager dans un appartement parisien qui comprend une cheminée, voici tout ce qu’il faut savoir de son entretien et de la loi qui l’encadre.

Il existe à Paris une réglementation spécifique relative au ramonage à paris dont voici les principaux points à retenir : le ramonage doit être effectué deux fois par an : une fois avant la période pendant laquelle vous allez chauffer, et la seconde fois au milieu de la période d’utilisation ;

il revient au locataire de faire ramoner les conduits qui desservent ses appareils individuels ;

il revient au propriétaire de faire ramoner les conduits qui desservent les appareils collectifs.

Ce ramonage sert à la fois à prévenir les risques d’incendie et les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

Le certificat délivré par le professionnel – ou la facture relative à ce ramonage – fait foi du bon entretien. Ces documents peuvent être exigés par votre assureur.

En cas de sinistre, si vous n’êtes pas à jour du ramonage de votre cheminée, vous vous exposez à des poursuites, car votre responsabilité civile, voire pénale, pourrait être engagée.

Si vous êtes locataire, votre propriétaire vous demandera ce certificat. Si vous êtes propriétaire d’un logement que vous louez, vous devez vérifier auprès de votre locataire qu’il respecte bien la loi, présentation du certificat à l’appui.

À quoi sert le ramonage ?

Le ramonage permet d’éradiquer les suies et dépôts qui s’accumulent sur les parois intérieures des conduits.

En plus de garantir la sécurité du bâtiment et de ses habitants, le ramonage permet d’optimiser le rendement de la cheminée et par conséquent de réaliser des économies de bois.

Le bon fonctionnement de la cheminée permet aussi de réduire l’impact écologique des émissions dans l’atmosphère.

Qui effectue le ramonage ?

Il vous est conseillé de vous adresser à un professionnel qualifié par l’Organisme Professionnel de Qualification et de Classification du Bâtiment (OPQCB).

Vous pouvez également exiger la qualification Qualibat pour plus de sécurité.

Un ramonage respectueux de la réglementation en vigueur

Un ramonage respectueux de la réglementation en vigueur

Le ramonage de votre conduit d’évacuation peut vous sauver d’une intoxication au monoxyde de carbone ou d’un incendie.

D’où la nécessité de l’effectuer au moins une fois l’an.

Faire appel à un professionnel pour ce type de services est bien plus recommandé que de le faire soi-même, à moins d’avoir les qualifications requises.

Qu’est-ce que le ramonage ?

Le ramonage est une opération qui consiste à éliminer les suies et les dépôts du conduit des cheminées et autres conduits via le nettoyage de sa paroi.

Ce travail doit être fait par un individu ayant des compétences requises, car loin d’être aussi facile qu’on peut le croire, cette opération demande des connaissances précises afin d’être effectuée de façon efficiente.

Ce que prévoit la loi française

Il est obligatoire d’effectuer le ramonage au moins une fois par an.

La réglementation applicable au ramonage des cheminées est fixée au niveau local par le biais d’un arrêté préfectoral ou municipal.

Les mairies fixent des règles sanitaires qu’il faut absolument respecter.

Prendre soin de ses conduits est un acte obligatoire du fait qu’il peut vous sauver la vie, mais également à cause du règlement sanitaire imposé par chaque municipalité.

L’intervention d’un professionnel fait foi surtout lorsqu’il faut justifier l’entretien de ses conduits auprès des instances compétentes.

Ce cas de figure se présente par exemple lorsqu’on est propriétaire d’un hôtel ou tout autre local à vocation publique.

La facture que vous fait un artisan en ramonage est la preuve que vous avez bel et bien opéré les travaux d’entretien nécessaires à la sécurité des occupants des lieux.

En combien de temps

Le ramonage de votre chaudière s’effectue généralement en environ 30 minutes.

Tout dépend bien sûr de la taille de votre installation et du temps mis sans entretien.

Le professionnel va s’assurer de nettoyer convenablement et en profondeur afin d’éviter de laisser par inadvertance des résidus résistants.

Il est à noter qu’il est préférable d’effectuer le ramonage de sa cheminée au moins une fois par an, mais deux fois seraient le mieux, car il faut tenir compte de la période de chauffe.

Qui porte cette responsabilité ?

Dans le cadre des conduits collectifs, il est du devoir du conseil syndical de payer les frais inhérents au ramonage.

le cas d’une occupation individuelle, il revient à l’occupant des lieux d’effectuer et d’assumer les frais de ramonage.

Et un montant peut être prélevé par le propriétaire au cas où il constate lorsque vous libérez le local que vous n’avez pas effectué de nettoyage de conduits.

Pour quel type de chaudière ?

Toutes les chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW sont concernées par les opérations de ramonage.

Quel que soit le combustible dont vous faites usage, vous devez effectuer un nettoyage au moins une fois par an.

On compte dans ce sillage le fioul, le gaz, le bois, le charbon, et les multicombustibles.

Pourquoi opter pour un contrat ?

Puisque vous effectuerez un ramonage au moins une fois par an, il est préférable d’opter pour un contrat avec un professionnel.

Ceci vous procure plusieurs avantages dont le coût réduit et l’assurance d’avoir un travail de qualité puisque vous êtes liés par un contrat.

Pourquoi ramoner sa cheminée

Pourquoi ramoner sa cheminée ? Nous vous expliquons tout

Le chauffage au bois, en plus d’être particulièrement agréable, se montre très efficace. Il ne faut cependant pas oublier que l’entretien de votre cheminée est fondamental et que vous devez procéder une ou deux par an à son ramonage.

Pourquoi faut-il ramoner sa cheminée ?

En se consumant dans le foyer de la cheminée, le bois dégage une fumée qui encrasse les conduits en déposant de la suie et des cendres. Lorsqu’ils obstruent les tuyaux, ces dépôts empêchent la cheminée de fonctionner de façon optimale.

Le tirage dégradé et les particules accumulées augmentent considérablement les risques d’incendie, mais aussi de pollution au monoxyde carbone.

D’autre part, un bon tirage permet également de réduire la consommation de bois, ainsi que la pollution générée par les fumées.

Le ramonage consiste à « récurer » l’ensemble des tuyaux pour que les conduits retrouvent leur fonctionnement idéal.

Quand faut-il faire ramoner sa cheminée ?

La fréquence déterminée par la loi diverge selon la région et le règlement sanitaire départemental de la commune où se trouve votre habitation. Vous devez également vous renseigner auprès de votre assurance.

En cas de sinistre, vous devez présenter un certificat qui atteste que vous êtes en règle avec la loi. En cas de défaut de présentation de ce document, vous vous exposez à des poursuites en cas de sinistre, car votre responsabilité civile, ou même pénale peut être mise en cause.

Quoi qu’il en soit, la fréquence de ramonage idéale pour une cheminée classique est deux fois par an : une fois avant le début de la saison de chauffe, et la seconde au cours de cette même saison.

Le ramonage doit être effectué par un professionnel qualifié. Misez sur un artisan ou une entreprise qui justifie du label OPQCB – Organisme Professionnel de Qualification et de Classification du Bâtiment – ou Qualibat.

Comment trouver un bon ramoneur ?

Comment trouver un bon ramoneur : quelques astuces

Le ramonage d’une cheminée a des conséquences sur la sécurité d’un bâtiment et de ses occupants, car il prévient les risques d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone.

Il permet aussi de réduire la consommation de bois et d’optimiser le rejet des fumées dans l’atmosphère.

Il est donc fondamental de vous attacher les services d’un ramoneur agréé et dont le travail est d’une qualité irréprochable.

À la fin de sa prestation, il vous remet un certificat qui atteste de l’entretien régulier et conforme à la loi de votre cheminée. Ce document vous protège vis-à-vis de la loi et des assurances en cas de sinistre.

Pour vous assurer de la dénomination exacte du terme « ramonage » et des diplômes qui s’y rapportent, vous pouvez consulter l’article de la DGCCRF sur l’entretien des chaudières.

La certification du ramoneur

Le label OPQCB – Organisme Professionnel de Qualification et de Classification du Bâtiment – atteste de la qualification de l’entreprise de ramonage.

La certification Qualibat, créée en 1949, est reconnue par le ministère du Logement. Elle vous permet de travailler en confiance avec une entreprise qualifiée, à jour de son assurance civile professionnelle.

Les tarifs de ramonage

Si c’est la première fois que vous faites ramoner votre cheminée, demandez un devis.

Il dépendra de votre région, de l’ampleur du travail à effectuer, de la taille de la cheminée, de la longueur des conduits, de l’accès au toit, et d’éventuels frais de déplacement.

Généralement, le ramoneur vous propose un contrat d’entretien pour effectuer votre ramonage une ou deux fois par an, selon vos obligations vis-à-vis de la loi et de votre souhait.

Si la législation ne nous impose qu’un ramonage par an, rien ne vous empêche de procéder à l’opération deux fois par an pour vous tranquilliser.

L’encrassement de votre cheminée dépend de l’usage que vous en ayez qui est différent si c’est votre chauffage d’appoint ou votre chauffage principal.

Il dépend également du type de bois que vous utilisez et s’il est plus ou moins sec ou humide.

Enfin, la meilleure carte de visite reste le bouche-à-oreille !

Les serruriers de France

Les serruriers de France

Solliciter un serrurier en urgence est très onéreux. Sandy s’en est rendu compte tardivement.

trousseau de clés

Les tarifs très élevés proposés par certaines entreprises sont devenus légaux malheureusement depuis 2013. Ce n’est donc pas une arnaque, en fait c’est un abus de situation.

L’idéal, c’est de prévenir au lieu de guérir. Dans cet article, on va vous montrer ce qu’on doit faire pour éviter ces problèmes et trouver un artisan serrurier paris 15 de confiance.

La mésaventure de Sandy

Sandy habite à Paris, la capitale de France, et en janvier lorsqu’elle était au restaurant elle reçoit un appel de son mari lui disant qu’il avait laissé ses clés à l’intérieur de la maison et il était impossible de rentrer chez lui.

Puisqu’il faisait très froid à l’extérieur, la première chose à laquelle il a pensé c’était de taper le mot clé « serrurier » dans Google en utilisant le navigateur Chrome avec son téléphone pour trouver un serrurier le plus rapidement possible.

Logiquement, lorsqu’une personne tape ou fait une recherche sur internet, elle clique sur un site parmi les cinq premiers de la première page.

Bien évidemment, dans ce genre de situation il n’avait pas le temps de comparer les serruriers et faire jouer la concurrence avec les prix puisqu’il s’agissait d’une urgence.

Lorsque le mari appelle au téléphone c’est un homme qui décroche et qui lui répond qu’il viendra dans l’heure, mais qu’au niveau du prix il ne pourrait pas en donner un : ça serait seulement sur devis et seulement une fois sur place.

Sans aucun autre choix, le mari accepte et le serrurier arrive 30 minutes plus tard en vélo. L’intervention s’est bien passée : c’était rapide et efficace.

Pour aller plus en détail, l’intervention a duré 2 minutes au total, le temps qu’il dépose ses affaires, qu’il installe son équipement, ouvre la porte d’un coup avec un tout petit outil ressemblant à un bout de papier tout noir.

Le mari est réjoui et soulagé, mais le serrurier se retourne, le regarde droit dans les yeux et lui dit « J’ai fini, mon travail est fait, la porte est ouverte, ça vous fera 1354 € ».

Le mari choqué, rétorque « Vous rigolez, c’est plus que le montant de mon loyer. » À ce point-là, le mari ne pouvait pas faire grand-chose : un service lui a été fourni, il a sollicité le temps et l’expertise d’un soi-disant serrurier.

Il paye à contrecœur.

Le cas du mari de Sandy n’est pas isolé : en effet, ce genre d’événement arrive des dizaines de milliers de fois par an dans toute la France.

Le problème c’est qu’en France le secteur de la serrurerie n’est pas très bien réglementé. Les serruriers, les plombiers et même les chauffagistes font partie des professionnels qui font payer le plus cher pour leurs services à des sommes exorbitantes.

Un cas typique, surtout à Paris

Malheureusement, ce genre de situation et de prix proposés extrêmement élevés de la part de serrureries sont totalement légaux.

Ces tarifs sont librement fixés par chaque commerçant et rien ne les empêche de le faire.

Pourtant, ce n’était pas le cas jusqu’en 2013 : une loi interdisait au commerçant d’imposer des prix exorbitants non justifiés qui leur permettaient de sortir un profit déraisonnable.

Si un client arrivait à fournir des documents ou tout simplement prouver que le prix qu’on lui a donné pour un service qu’il a sollicité était plus élevé que le prix moyen de ce service en question, il pouvait se faire rembourser et l’entreprise pouvait être poursuivie en justice, et dans certains cas extrêmes baisser les rideaux et complètement disparaître.

Le problème c’est que cette loi a été abolie en 2013 pour aucune raison valide.

Par conséquent, les entreprises facturent en proposant des forfaits à la place de facturer à l’heure. Et c’est ce qui se passe aujourd’hui à tous les consommateurs en France.

Une facture typique d’un serrurier ou d’un plombier qui abusent du consommateur contient des frais de déplacement qui varient selon les heures.

Par exemple entre 8h et 18 h, 120 €.

Entre 18 h et 8 h du matin, 180 €.

Il y a aussi des suppléments : 120 € si le serrurier passe le jour même, 80 € s’il passe le lendemain.

En revanche, il n’y a pas de supplément lorsqu’il passe 48 heures après l’appel.

Les tarifs d’ouverture de porte commencent à partir de 350 € et peuvent aller jusqu’à 1500 € lorsqu’il s’agit de portes blindées.

Nos conseils pour trouver une serrurerie fiable

Après avoir décrypté l’état de la situation des consommateurs aujourd’hui en France lorsqu’ils font appel à un professionnel de la serrurerie, voici plusieurs conseils qu’il faudrait prendre en compte pour éviter ce genre d’abus qui restent tout de même parfaitement légaux.

Premier conseil :

C’est de ne pas solliciter forcément les sites sur la première page de Google.

Pour éviter de payer des prix exorbitants et faire gagner des serruriers malhonnêtes, l’idéal serait de contacter ou d’appeler différentes serrureries pour faire jouer la concurrence et choisir le professionnel le moins cher.

En effet, ceux qui sont présents en première page ne veulent pas forcément dire qu’ils sont honnêtes et fiables.

Cela veut juste dire qu’ils sont bien positionnés sur le moteur de recherche et que les propriétaires de ces sites sont au courant de l’argent qu’ils peuvent gagner lorsqu’ils sont bien visibles sur Google.

Il se pourrait que certains soient honnêtes, mais rien n’est garanti. La chose à faire, c’est de contacter un maximum de serruriers et les comparer.

Deuxième conseil :

Demander un devis et une facture afin de vous protéger.

En effet, il est de votre devoir et plein droit de le faire, car il est tout simplement illégal de ne pas divulguer les tarifs à un client avant de commencer le travail, même dans le cas d’une urgence.

De plus, vous êtes libre d’accepter ou refuser.

Troisième conseil en rapport avec le premier :

Une alternative au professionnel trouvé sur internet est de tout simplement demander à vos amis ou à votre famille s’ils connaissent un professionnel de confiance et honnête.

Une autre méthode est de chercher directement sur le site officiel de serruriers de France.

Quatrième conseil :

Soyez accompagné, ne soyez pas seul.

Face à une personne que l’on ne connaît pas, être accompagné d’un ami ou d’un proche s’avère utile pour diminuer les chances d’être victime d’un abus de confiance.

Cette présence supplémentaire va dissuader le serrurier d’entamer ses pratiques frauduleuses.

Vous pouvez même demander à un voisin ou à votre concierge d’être présent à vos côtés lorsque le professionnel arrive chez vous afin d’avoir leur avis en cas de problème.

Cinquième conseil :

Faire des recherches pour avoir une idée des tarifs normaux dans le secteur pour être prêt le jour d’un appel en urgence.

Sixième conseil :

Soyez brave pour ne pas vous laisser faire.

Un serrurier ne peut pas vous forcer à payer quoi que ce soit et à commencer à travailler sans qu’il vous ait fourni un devis signé au préalable.

En cas de désaccord, appelez la police. Ne payez surtout pas, car si vous le faites vous ne reverrez plus jamais votre argent.

Même si le service a été délivré, mais que vous n’êtes pas satisfait ne signez pas de devis.

Comment se déroule la commande du kebab?

Dès que tu rentres dans le kebab, tu dois dire “Bonjour”. Le chef ne te répondra pas par “Bonjour” mais par “Salade, tomate, oignon?” Dis oui, car tu auras 3 des 5 légumes qu’il faut que tu consommes par jour. Puis il enchaînera avec “Quelle sauce?” et tu choisiras celle qui te conviendras le mieux. Tu le verras couper la viande sur la brochette et la faire griller sur la plaque brulante, et il sortira ensuite les frites surgelées pour les cuire dans la friteuse. Après cela, normalement c’est bon. Tu te poses et il t’appelleras pour que tu ailles chercher ton plat.